Ma Rencontre avec la vidéo

Et si on parlait sans langue de bois, et que je vous disais tout !

Au départ, je voulais faire de ce blog quelques choses de très carré, pro, nette et sans bavure. Aujourd’hui je veux casser ces « codes » que je me suis imposée toute seule. Aujourd’hui je veux vous expliquer quel bonheur c’est de débuter son activité de vidéaste mais aussi par quoi je dois passer !

Tout d’abord, comment j’en suis arrivée là ? Pourquoi la vidéo ? Où j’en suis actuellement ? … MERCI LE FOOT !

Oui, car comme vous le savez ou non, je pratique le foot à haut niveau depuis que j’ai 14 ans. Je voyage à travers la France grâce au sport parallèlement j’ai également continué mes études jusqu’en Master (commerce marketing, basique).

Justement, lors de ma dernière année d’étude j’ai effectué mon alternance dans mon ancien club à Nîmes (FFNMG) en tant que Community Manager, métier vers lequel je tendais. Voulant développer leurs réseaux sociaux et mes compétences, j’ai tout simplement commencé par faire une vidéo… puis 2, puis 3, puis carrément me former au logiciel de montage Première Pro de la suite Adobe.

Cette passion du foot m’a toujours animé depuis toute petite et m’anime toujours autant. Comme vous l’avez compris, c’est justement elle qui ma fait découvrir la vidéo. Mais là j’ai senti que j’avais trouvé une autre passion d’ordre professionnelle, un autre domaine dans lequel je sentais que je pouvais être épanouie, chose que je pensais improbable.

Après des dizaines de journées entières de tuto YouTube, de fil en aiguille j’ai voulu mettre tout ça en application mais … j’ai commencé à manquer de matériel. Que ça soit en termes de puissance d’ordinateur qui ne convenait plus, d’appareil photo, de stockage etc.

Et comment vous dire que l’histoire d’amour entre moi et mon premier appareil photo que je n’avais pas, n’a pas pu démarrer de suite … car quand je me suis penchée d’un peu plus près sur l’équipement d’un vidéaste, je peux vous dire qu’avec mon p’tit salaire d’apprentis j’ai dû mettre mon mal en patience.

J’ai donc commencé avec l’appareil photo de famille (merci papa maman), avec l’achat d’un MacBook Pro (merci papa maman) et d’un stabilisateur (merci papa Noël de papa maman).

Me voilà donc avec le minimum de matériel pour débuter mon activité. Quelques semaines après ces acquisitions, j’ai donc créé mon entreprise !

Et c’est ici que je vous dis, rendez-vous à l’article prochain pour la suite de l’aventure !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.